Haïti : après le séisme, l'aide peine à arriver

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
En Haïti, le tremblement de terre du samedi 14 août a plongé le pays dans le chaos et dans un climat d'insécurité alors que l'aide humanitaire peine à arriver.
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Guttin, M. Marini, Martinique la 1ère, K. Babo - France 2
France Télévisions

En Haïti, le tremblement de terre du samedi 14 août a plongé le pays dans le chaos et dans un climat d'insécurité alors que l'aide humanitaire peine à arriver.

A même le sol, sur des couvertures et avec pour seul toit des tentes de fortune, des habitants de la ville des Cayes (Haïti) attendent depuis une semaine l'aide humanitaire vendredi 20 août. Sans eau, ni électricité, difficile de survivre alors que l'aide peine à parvenir jusqu'à cette partie de l'île minée par l'insécurité. Après le séisme et les pluies diluviennes qui ont frappé le pays, les routes sont toujours difficiles d'accès. C'est à la seule force de leurs bras que les habitants s'organisent pour déblayer les gravas alors que les hôpitaux sont saturés.

"De nombreux Haïtiens attendent désespérément"

"Parmi les gravas qui jonchent les rues de la ville des Cayes (Haïti), la vie reprend difficilement son cours. Nous étions ce matin avec le maire de la ville qui nous a expliqué que depuis ces trois derniers jours il y a une multiplication des émeutes. La tension est vive ici. De nombreux Haïtiens attendent désespérément aide et assistance entre ceux qui sont blessés, les malades, mais aussi ceux qui n'ont toujours pas de toit pour dormir et qui cherchent refuge", explique la journaliste Kelly Babo, en direct d'Haïti pour le journal de 20 heures de France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Aides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.