Emploi : l'opération séduction du Cantal

Les caméras de France 2 ont suivi des salariés qui ont quitté la ville pour la campagne du Cantal.

Voir la vidéo
France 2

Il y a moins d'un an, Philippe Gilles, ingénieur informaticien, a quitté son travail pour s'installer dans le Cantal. Il en avait assez de la grande ville. "Entre le temps de trajet, les bouchons et trouver une place pour me garer, il me fallait une heure et demie pour aller au travail. Maintenant, il me faut dix minutes et je n'ai pas besoin de chercher longtemps pour me garer", explique-t-il. Son bureau se trouve derrière l'église de Yolet (Cantal). Dans ce village de 24 000 habitants, le presbytère est devenu une start-up spécialisée dans la conception de sites internet. Philippe Gilles s'occupe du développement international. Au départ, prudent, il avait pris un congé sabbatique d'un an.

Une croissance de 25% par an

Sa petite entreprise située au cœur de la campagne sera bientôt équipée du très haut débit. L'activité est en croissance de 25% par an. Avec deux patrons et cinq salariés, l'entreprise recherche encore deux personnes, mais a du mal à recruter, malgré les conditions plutôt avantageuses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeuxvideo.com est installé à Aurillac (Cantal) depuis 1997.
Jeuxvideo.com est installé à Aurillac (Cantal) depuis 1997. (GÉRARD LABRIET / PHOTONONSTOP / AFP)