Emmanuel Macron adresse une nouvelle pique aux fonctionnaires

Il n'a pas pu s'en empêcher. Devant un parterre d'investisseurs britanniques à Londres, le ministre de l'Economie a lancé : "Les jeunes ne veulent pas être fonctionnaires, ils veulent créer des start-up", malgré les virulentes critiques lancées à son encontre par la maire PS de Lille, Martine Aubry.

(Emmanuel Macron a assuré qu'il ne s'intéressait pas aux "petites polémiques" © MaxPPP)

"Parfois, vous avez des doutes sur l'économie française, il y a des idées reçues." Voilà ce qu'Emmanuel Macron est venu dire ce jeudi à des investisseurs britanniques réunis à Londres. Le ministre de l'Economie s'est exprimé sans notes, dans un anglais fluide, vantant ses réformes : "La France est un pays moderne, ouverte au changement" , a-t-il assuré, avant d'ajouter : 

"Les jeunes ne veulent pas être fonctionnaires, ils veulent créer des start-up." 

Emmanuel Macron prêche à des convertis outre-manche, où le secteur privé est roi. Les investisseurs applaudissent cette économie française plus "flexible" et plus "moderne" présentée par le ministre. 

Emmanuel Macron face aux investisseurs britanniques - Reportage à Londres de Franck Mathevon
--'--
--'--

Pas intéressé par "les petites polémiques"

Interrogé par des journalistes à l'issue de ce discours, le chef de Bercy a assuré qu'il n'était pas intéressé par "les petites polémiques" . Allusion aux violentes critiques formulées à son encontre par Martine Aubry. Mercredi, la maire PS de Lille avait lancé : "Macron... Comment vous dire ? Ras-le-bol !"  

Le ministre de l'Economie avait estimé la semaine dernière que le statut des fonctionnaires n'était "plus adéquat" et "plus justifiable".  Des propos qui lui ont valu d'être recadré par Manuel Valls et François Hollande.