EDF annonce un plan d'économies et de cessions après avoir enregistré de lourdes pertes

L'électricien veut réduire ses charges opérationnelles de 500 millions d'euros entre 2019 et 2022.

Une usine EDF au Havre, en janvier 2020.
Une usine EDF au Havre, en janvier 2020. (LOU BENOIST / AFP)

Les résultats du géant de l'électricité français disjonctent. EDF a annoncé, jeudi 30 juillet, un plan d'économies et de cessions pour compenser une perte nette de 700 millions d'euros au premier semestre, en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

L'électricien veut réduire ses charges opérationnelles de 500 millions d'euros entre 2019 et 2022 et engager pour environ 3 milliards de nouvelles cessions d'ici à 2022, a-t-il indiqué dans un communiqué. "Ces économies sont recherchées, elles sont en train d'être préparées dans l'ensemble des secteurs de l'entreprise", a déclaré le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence téléphonique.

La perte nette de 700 millions d'euros, qui se compare à un bénéfice net de 2,5 milliards au premier semestre de 2019, s'explique en grande partie par un résultat financier en chute en raison de l'évolution de la valeur comptable de certains actifs. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) recule pour sa part modestement de 2% à 8,2 milliards d'euros sur la période malgré un impact négatif de 1 milliard lié à la crise sanitaire.