Cet article date de plus de huit ans.

EDF, Air France, SNCF... : les avantages des salariés en question

Les avantages des salariés de certaines grandes entreprises sont actuellement regardés à la loupe, notamment par la Cour des comptes. Air France, la SNCF ou EDF sont particulièrement visées. Les situations sont contrastées d'une entreprise à l'autre. A Air France, une pétition a été lancée pour s'opposer à la remise en cause des billets à tarif préférentiel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (Maxppp)

La Cour des comptes épingle depuis plusieurs mois les avantages dont bénéficient les salariés de certaines entreprises publiques. EDF et la SNCF ont été montrées du doigt. Mais des entreprises privatisées comme Air France alimentent aussi le débat sur les privilèges plus ou moins importants de leurs personnels.   

La CGT d'Air France affirme que 19.000 salariés de la compagnie (privatisée) ont d'ores et déjà signé la pétition pour défendre les billets à tarif réduit pour les personnels. Le syndicat ajoute qu'une réunion est prévue cette semaine avec la direction pour parler de ce sujet. La direction assure de son coté qu'elle ne veut pas remettre en cause ces avantages.   

Air France et ses billets préférentiels

Les billets dont bénéficient les personnels (plus leurs conjoints et enfants) s'appellent des billets GP (Gratuité Partielle). Alors que Le Parisien annonce 80 à 85 % de ristourne, Air France nuance fortement ce pourcentage. La compagnie fait d'abord remarquer que la "gamme tarifaire publique de la compagnie est tellement large qu'on ne peut pas évoquer un pourcentage généralisé " de ristourne pour les billets GP. Elle rappelle ensuite l'existence de deux grandes catégories de billets préférentiels :

R2 : Billets non réservés (le salarié paie le prix du billet selon un tarif très préférentiel) mais ne peut embarquer que dans la limite de places disponibles au moment du départ. Le tarif est évalué par rapport à la distance parcourue. Exemple : un aller-retour Paris-Marseille est à 34 euros, contre 98 euros pour le meilleur tarif public. C'est effectivement un prix très intéressant pour les salariés d'Air France.  R1 : Billets réservés. D'après Air France, "le taux  de réduction n'excèdera jamais 30% de ristourne par rapport au prix du marché dans la largeur de l'éventail des prix existants". La CGT parle de 20% de rabais.  Air France fait remarquer que la politique d'optimisation et de remplissage des vols est aujourd'hui telle que le nombre de places GP se réduit de plus en plus. Pour autant, la direction de la compagnie affirme qu'elle "n'a pas l'intention de réduire les actuels avantages des salariés sur les facilités de transports". 

Enfin, au sujet de l'avantage à vie dont bénéficieraient les salariés d'Air France au bout de 15 ans d'ancienneté, c'est faux, d'après le service de presse de la compagnie. En fait, "c'est la retraite qui déclenche le +droit à vie+ à ces billet GP", qui doivent alors être pris dans les mêmes conditions que les actifs. La limite de cinq allers-retours par an, indiquée dans Le Parisien , n'existe pas selon la compagnie.

EDF et les tarifs de ses agents

Pour reprendre les termes du rapport annuel de la Cour des comptes publié en février 2013, les salariés (et retraités) des industries électriques et gazières bénéficient d'un tarif préférentiel, appelé "tarif agent". L'agent EDF en bénéficie sans limite de consommation pour sa résidence principale, ses résidences secondaires et même des résidences occupées de manière occasionnelle.

L'abonnement est gratuit et la consommation est 16 fois moins onéreuse pour l'agent que pour un abonné lambda d'après les calculs de la Cour des comptes. Ce super avantage s'explique par le fait que les tarifs préférentiels pour les agents n'ont jamais été revalorisés depuis 1951 pour l'électricité et 1962 pour le gaz.

D'après la Cour des comptes, le manque à gagner annuel pour le groupe EDF, calculé sur la base de la différence entre le prix public et le tarif préférentiel, était égal en 2010 à 381 millions d'euros.

La SNCF et ses billets gratuits

A la SNCF,  les avantages vont naturellement sur les billets de train. Les agents actifs et retraités bénéficient de huit billets gratuits par an, tout comme leurs conjoints et enfants.  Des suppléments plus ou moins importants sont toutefois appliqués sur les trajets en TGV en fonction des périodes (période normale ou période de pointe).

En revanche, les femmes divorcées de cheminots ne bénéficieraient
pas toutes des billets gratuits comme l'affirme le Parisien. La CFDT de la SNCF
précise que seules les femmes isolées et les femmes divorcées avec des enfants
en garde alternée bénéficient de ces avantages.

D'après Le Parisien , la Cour des comptes auraient chiffré le coût des avantages à 140 millions d'euros pour la SNCF.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.