Économie : les dossiers visés par la Cour des comptes

En direct devant le siège de la Cour des comptes, Laurent Desbonnets revient sur les autres dossiers pointés du doigt par le rapport annuel de l'institution.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La Cour des comptes a rendu son rapport annuel. Plusieurs dossiers sont dans le viseur de l'institution. "D'abord, la formation professionnelle. Trop de fraudes, dit-on ici. Il y a en France plus de 76 000 prestataires de formation et seulement 630 contrôles chaque année", explique Laurent Desbonnets devant la Cour des comptes.

Une "organisation inadaptée"

L'Ordre des chirurgiens-dentistes est également visé. Et pour cause, il "récupère chaque année 20 millions d'euros de cotisations. Le problème c'est que cet argent sert notamment à acheter des bijoux, des accessoires haute couture ou encore des soins en thalassothérapie pour des membres de cette organisation ou leur famille", poursuit le journaliste de France 2. Mauvaise gestion aussi pour le stationnement urbain. La Cour des comptes parle d'une "organisation inadaptée" des communes, avec là aussi des contrôles qui seraient insuffisants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les amendes pour non-paiement des parcmètres vont passer de 17 à 50 euros dans le centre de Paris à partir de janvier 2018.
Les amendes pour non-paiement des parcmètres vont passer de 17 à 50 euros dans le centre de Paris à partir de janvier 2018. (MAXPPP)