Économie : le boom du e-commerce, mais les Français ne délaissent pas totalement les boutiques

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Économie : le boom du e-commerce, mais les Français ne délaissent pas totalement les boutiques
FRANCE 2
Article rédigé par
Anne-Claire Le Sann - France 2
France Télévisions

Avec la crise sanitaire, les habitudes de consommation des Français ont évolué. Le e-commerce a fait un bond en avant, mais les boutiques physiques résistent encore.

Faire ses courses sur Internet est presque devenu un réflexe pour certains, notamment pendant la crise sanitaire qui a bouleversé les modes de consommation. En 2021, il y a eu 41 millions d'acheteurs en ligne, un million de plus par rapport à 2020. Le Covid-19 a accéléré les habitudes. "En un an, les Français ont fait un bond en avant de cinq ans dans leurs pratiques de consommation", décrypte Anne-Claire Le Sann.

Le "phygital"

Les boutiques physiques ne veulent pas se laisser faire. Elles restent le lieu privilégié du contact humain. 60% des Français préfèrent faire eux-mêmes leurs courses alimentaires en supermarché, 43% pour les vêtements. Darty ou Décathlon mettent en avant des vendeurs hyper-spécialisés, qui pratiquent les sports et vendent les vêtements qu'ils portent, par exemple. Pour des conseils précis et apparaître comme un vrai atout de vente. Certaines plateformes pratiquent le "phygital", c’est-à-dire ouvrir des boutiques physiques ou des points de ventes, comme La Redoute ou Spartoo. De quoi créer une complémentarité entre les achats en ligne et ceux faits de façon plus traditionnelle.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.