Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Thierry Lepaon (CGT) reproche aux députés socialistes le vote du plan d'économies

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

"Je ne suis pas sûr que les députés aient bien pu mesurer leur responsabilité", s'est interrogé le leader de la CGT en détaillant les effets du plan sur le secteur de la santé.

Pour le leader de la CGT, le vote du programme de stabilité ne passe pas. "Derrière le plan d'économies en ce qui concerne la santé, c'est moins d'infirmières, c'est moins de médecins (...). Au-delà des mots, il y a des individus qui sont derrière", a déclaré Thierry Lepaon, jeudi 1er mai sur RTL. Le responsable syndical s'est ainsi interrogé : "Je ne suis pas sûr que les députés aient bien pu mesurer leur responsabilité."

Il a par ailleurs dénoncé "les 30 milliards d'euros de cadeaux faits au patronat", en référence au pacte de responsabilité voulu par François Hollande. Thierry Lepaon a également ironisé sur la "petite" conférence sociale prévue par le gouvernement début juillet, qui sera plus "concentrée sur les 50 milliards d'économies" que sur les salaires.

"Je vous rappelle que la première conférence sociale, le gouvernement l'avait baptisée 'grande conférence sociale'. La deuxième, il l'avait baptisée 'conférence sociale'. Là, j'ai peur que nous allions vers une petite conférence sociale", s'est inquiété le leader de la CGT. "On ne connaît pas, à l'heure qu'il est, les conditions de cette conférence sociale", a-t-il ajouté avant d'expliquer que la CGT y participerait pour défendre "les intérêts des salariés".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déficit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.