Vidéo Comptes publics : "Il faudra revenir aux 3% de déficit", assure le commissaire européen Thierry Breton

Publié
Article rédigé par
Radio France

S'il estime qu'il ne faut plus déroger à la règle des 3% de déficit, le commissaire européen au Marché intérieur est prêt à reconsidérer une "refonte du Pacte de stabilité et de croissance" européen et de la règle des 60% de taux d'endettement des Etats membres.

"Je dis clairement qu'il faudra revenir aux 3% de déficit", a déclaré mardi 16 août sur franceinfo le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton. Selon l'Insee, la France présentait un déficit de 6,4% en 2021.

>> L'État veut réduire le déficit de la France sous la barre des 3%. Pourquoi ?

"Nous avons prolongé l'autorisation qui est donnée aux États membres [d'y déroger] jusqu'en 2023 pour faire face à la situation", explique-t-il. "Cependant, je dis clairement qu'il faudra y revenir".

Selon Thierry Breton, "3% de déficit, ce sont vraiment des montants qui sont considérables", prenant l'exemple de la France.

"L'impôt des Français, c'est 70 milliards d'euros. Si vous avez 3% de déficit, c'est à nouveau 70 mds d'euros. Cela veut dire que vous avez un deuxième impôt payé par vos enfants. C'est moralement inacceptable." 

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur

à franceinfo

En revanche, le commissaire européen évoque la possibilité d'une "refonte du Pacte de stabilité et de croissance" européen et de la règle des 60% de taux d'endettement des pays membres : "Sur l'endettement, on va regarder ça de façon modulaire et pragmatique. Il faudra retrouver des règles qui soient plus compatibles avec la situation actuelle".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.