La croissance a permis de résorber légèrement la dette et le déficit publics français en 2021

Si les comptes publics ont eu un peu meilleure mine l'an passé, cela s'explique essentiellement par le fort rebond de l'économie française (7%) après la récession historique de 8% subie en 2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ratio de dette publique a amorcé un léger recul en 2021. (SWEN PFORTNER / DPA / AFP)

L'état des comptes publics s'améliore doucement. Après une forte augmentation en 2020 du fait de la crise sanitaire, le ratio de dette publique a amorcé un léger recul en 2021, atteignant 112,9% du PIB, tandis que le déficit public s'est un peu résorbé, à 6,5%, a annoncé l'Insee, mardi 29 mars.

Si le rebond de l'économie l'an passé a permis ce début d'amélioration des finances publiques, la dette s'est toutefois encore alourdie en valeur absolue de près de 165 milliards d'euros (à 2 813,1 milliards d'euros), tandis que le déficit public a atteint 160,9 milliards d'euros, contre 205,5 milliards fin 2020.

L'an dernier, la dette s'était envolée à 114,6% du PIB et le déficit s'était creusé à 8,9%, des niveaux records, selon des chiffres révisés publiés par l'Institut national de la statistique. Si les comptes publics ont eu un peu meilleure mine en 2021, cela s'explique essentiellement par le fort rebond de 7% de l'économie française après la récession historique de 8% subie en 2020 à cause de la crise liée au Covid-19.

Cette reprise a notamment permis aux recettes de l'Etat et des administrations de rebondir "vigoureusement" de 8,4%, souligne l'Insee. La reprise de l'emploi a notamment entrainé de meilleures rentrées de cotisations, qui ont allégé les comptes de la Sécurité sociale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déficit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.