Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Maurice Lévy : "Le grand débat est perçu comme une solution"

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco" en direct de Davos, Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, explique comment est perçue l'actualité sociale des "gilets jaunes" en France depuis le forum économique mondial de Davos.
Maurice Lévy Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco" en direct de Davos, Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, explique comment est perçue l'actualité sociale des "gilets jaunes" en France depuis le forum économique mondial de Davos. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - François Clerel de Tocqueville
France Télévisions
franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco" en direct de Davos, Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, explique comment est perçue l'actualité sociale des "gilets jaunes" depuis le forum économique mondial de Davos. 

"Les gilets jaunes sont perçus comme un mouvement qui correspond à un certain nombre d'autres mouvements qui existent déjà dans le monde, où les classes moyennes sont en train de se rebiffer car elles se sentent frustrées. Elles ont l'impression que se sont elles qui contribuent le plus aux efforts pour redresser l'économie" analyse Maurice Lévy. 

"Le grand débat est d'abord perçu comme une solution pour que s'exprime les mécontentements. Tout le monde espère qu'ils seront pris en compte de manière intelligente pour que le problème sera résolu de manière démocratique et positive" estime le président du conseil de surveillance de Publicis. 

La question AFP : "Publicis rachète des entreprises dans le conseil en transformation numérique. Pensez-vous pouvoir concurrencer les sociétés de conseil sur le terrain ?"

Réponse de Maurice Lévy : "Nous les concurrençons dès à présent sur ce qui fait l'avenir de notre métier, qui est d'aider les annonceurs dans la transformation de leurs entreprises et la transformation du marketing, c'est à dire la façon de s'adresser au consommateur". 

L'interview s'est achevée sur la chanson "Let it be" des Beatles. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.