VIDEO. Réchauffement climatique : "Bien évidemment", il faut sortir de l'économie de marché, affirme Yann Arthus-Bertrand

Pour tout gouvernement, "le Graal c'est la croissance et la croissance porte avec elle des points de carbone", a déclaré le photographe Yann Arthus-Bertrand.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Faut-il sortir de l'économie de marché ? "Bien évidemment, sauver la vie telle qu'elle est sur Terre", a déclaré sur franceinfo Yann Arthus-Bertrand, président de la Fondation GoodPlanet, jeudi 27 juin. "Je n'ai pas la solution, je ne sais pas comment le faire. On a bien compris qu'aujourd'hui on va vers un monde difficile et compliqué et qu'on va consommer jusqu'à la dernière goutte d'énergie fossile et qu'on va vers un monde inconnu, compliqué", a estimé le photographe.

On n'est pas du tout à la hauteur parce qu'on est dans une civilisation basée sur la consommation. Cette consommation amène des changements climatiques.

Yann Arthus-Bertrand

à franceinfo

Pour tout gouvernement, "le Graal c'est la croissance et la croissance porte avec elle des points de carbone, a déclaré Yann Arthus-Bertrand. On a atteint dans l'atmosphère la concentration carbone comme il y a quatre millions d'années, à l'époque où il y avait encore des arbres en Antarctique."

On tourne en rond, on est incapable de prendre les bonnes décisions.

Yann Arthus-Bertrand

à franceinfo

Yann Arthus-Bertrand a insisté sur le fait que "l'on n'arrive pas à limiter l'exploitation du pétrole alors qu'on sait que les énergies fossiles sont responsables du changement climatique. Pire, dans l'accord de Paris, le mot pétrole, les mots charbon ou énergie fossile ne sont pas écrits, sinon les pays producteurs ne signaient pas."

Le photographe a "beaucoup cru à la croissance verte. Mais aujourd'hui, les énergies renouvelables ne représentent, dans les énergies dépensées dans le  monde, que 2% à 3%, ça veut dire que ça ne marche pas."

Yann Arthus-Bertrand, photographe et président de la Fondation GoodPlanet, était l\'invité de franceinfo jeudi 27 juin 2019.
Yann Arthus-Bertrand, photographe et président de la Fondation GoodPlanet, était l'invité de franceinfo jeudi 27 juin 2019. (FRANCEINFO)