Moody's confirme la note de la France à "Aa1", mais maintient la perspective négative

Contrairement aux informations avancées dans la presse, l'agence de notation n'a pas dégradé la note de la France.

L\'agence de notation Moody\'s a maintenu la note de la France à \"Aa1\", vendredi 19 septembre 2014.
L'agence de notation Moody's a maintenu la note de la France à "Aa1", vendredi 19 septembre 2014. (CEM OZDEL / ANADOLU AGENCY)

Moody's n'a pas dégradé la note de la France, contrairement aux informations avancées dans la presse jeudi. L'agence de notation a confirmé, vendredi 19 septembre, la note de solvabilité financière de la France à "Aa1". Mais Moody's a en revanche maintenu sa perspective négative, en suggérant qu'elle pourrait abaisser la note prochainement, selon un communiqué.

L'agence de notation a souligné que la note de crédit de la France restait solide en dépit de pressions budgétaires et fiscales significatives. "En dépit de pression négative sur le crédit, le pays conserve des forces significatives, notamment la taille et la santé de son économie ainsi qu'un fardeau de la dette soutenable en dépit d'une érosion continue et graduelle de sa solidité économique et budgétaire", a détaillé le communiqué.

Sapin a demandé une enquête à l'AMF sur l'information du journal "L'Opinion"

"L'affirmation de la note est aussi soutenue par l'engagement renouvelé du gouvernement à accélérer le rythme des réformes structurelles et à introduire une approche plus consistante de sa politique économique ainsi que de mettre en oeuvre un programme d'économie budgétaire", a expliqué Moody's.

Jeudi, le journal L'Opinion avait assuré que Moody's avait informé le gouvernement français d'une baisse imminente de la note du pays. Une "information erronée", "éthiquement répréhensible" et qui "a eu un impact sur les marchés financiers", s'était ému vendredi le ministre des Finances Michel Sapin qui a demandé à l'Autorité des marchés financiers d'enquêter sur cette information qui s'est donc révélée fausse.