Cet article date de plus de dix ans.

Les taux d'emprunts de l'Italie battent de nouveaux records

Le pays a réussi à lever 10 milliards d'euros sur les marchés, mais à un prix exceptionnel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme regarde les cours de la Bourse, à Milan, le 10 novembre 2011. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

L'Italie s'endette à des taux de plus en plus élevés. Vendredi 25 novembre, les taux d'intérêt des titres à six mois ont bondi à 6,5 % contre 3,5 % lors de la dernière opération similaire, le 26 octobre. Les taux à deux ans se sont envolés à 7,8 %, contre 4,6 % le mois dernier.

Si l'Italie a réussi à lever comme prévu 10 milliards d'euros sur les marchés, ces taux d'emprunts sont jugés insoutenables sur la durée pour un pays dont la dette colossale s'élève à 1 900  milliards d'euros (120 % du PIB). 

Les investisseurs s'inquiètent de la capacité de l'Italie à rembourser sa dette. Pour les attirer, Rome est donc contraint de proposer une meilleure rémunération en échange de ses titres souverains. Mais plus les taux sont élevés, plus le coût est important pour l'Etat. Après l'émission de ces titres, la Bourse de Milan a creusé ses pertes, lâchant 1,89 % à la mi-journée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.