Cet article date de plus de dix ans.

Wall Street gagné par les incertitudes politiques en Europe

La Bourse de New York a fini en baisse de plus de 3 %, après la chute des places européennes. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un trader à la Bourse de Francfort (Allemagne), le 2 novembre 2011. (DANIEL ROLAND / AFP)

Berlusconi sur le départ, Papandréou qui annonce sa démission : une nouvelle période d'incertitudes s'ouvre pour les marchés financiers. La Bourse de New York a fini en baisse de plus de 3 % mercredi 9 novembre. 

La Bourse de Paris, à l'image des autres places européennes, a également connu une mauvaise journée. Après avoir basculé dans le rouge dans la matinée, le CAC 40 n'a cessé de glisser, au point d'atteindre à la clôture -2,17%. Quant aux taux d'intérêt italiens à 10 ans, ils ont dépassé 7%, à 7,25%. L'Italie, très endettée, se finance à un taux tel qu'il n'est pas viable sur la durée avec une croissance très faible. Ce qui "augmente certainement la perspective d'un plan d'aide", selon un analyste cité par l'AFP.

Ailleurs en Europe, à la clôture des places, le Footsie perdait près de 1,92% à Londres et le Dax environ 2,21 % à Francfort. A Milan, l'indice de référence a chuté lourdement de -3,78%. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.