Le taux de chômage en zone euro atteint un niveau record à 10,3 %

Déjà critique en France, le mois d'octobre est également difficile pour le taux de chômage de la zone euro qui, avec 10,3%, atteint un niveau record.

Des personnes patientent devant un centre pour l\'emploi à Marbella (Espagne), le 2 septembre 2011.
Des personnes patientent devant un centre pour l'emploi à Marbella (Espagne), le 2 septembre 2011. (JON NAZCA / REUTERS)

Critique en France, le taux de chômage atteint un niveau record dans la zone euro en octobre, à 10,3 %. Selon les chiffres publiés par Eurostat mercredi 30 novembre, 23,5 millions d'hommes et de femmes étaient sans emploi en octobre dans l'Union européenne, dont 16,3 millions au sein de la zone euro. Mais tout le monde n'est pas affecté de la même manière.

• Les pays les plus durement touchés

Parmi les membres de la zone euro, l'Espagne, la Grèce et l'Irlande sont ceux dont la population est la plus durement frappée par la crise, avec des taux de chômage qui s'établissent respectivement à 22,8 %, 18,3 % et 14,3 %.

L'Espagne et la Grèce, en première ligne dans la crise de la dette, ont enregistré la plus forte hausse en un an.

• Ceux qui s'en sortent

D'autres pays, à l'inverse, sont relativement épargnés sur le plan de l'emploi : le taux de chômage est ainsi à moins de 5 % en Autriche, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Il s'établit à 5,5 % en Allemagne.

• Les femmes et les jeunes en première ligne

Au sein d'un même pays, tous les actifs ne sont pas sur un pied d'égalité : les femmes et les jeunes sont les plus touchés. Le taux de chômage des femmes, de 10,6 % dans la zone euro, est ainsi plus élevé et progresse plus vite que celui des hommes, à 10 %.

Sans surprise, les jeunes de moins de 25 ans sont les premières victimes de la crise. En octobre, 5,482 millions d'entre eux étaient au chômage dans les 27 pays de l'Union européenne, dont 3,338 millions dans la zone euro, où le taux de chômage des jeunes atteint 21,4 %.