La Grèce veut émettre un emprunt à quinze ans, une première depuis la crise de 2010

Persona non grata sur les marchés financiers il y a dix ans, le pays projette d'emprunter entre 2 et 2,5 milliards d'euros à un taux d'intérêt de 2% à échéance de 2035, selon un responsable grec.

Le drapeau grec à Nea Artaki, en Grèce, le 17 janvier 2020. 
Le drapeau grec à Nea Artaki, en Grèce, le 17 janvier 2020.  (WASSILIOS ASWESTOPOULOS / NURPHOTO / AFP)

La Grèce a entamé la procédure de lancement d'un emprunt à quinze ans, la plus longue échéance depuis le début de la crise financière grecque en 2010, a indiqué lundi 27 janvier l'agence nationale de la dette.

Persona non grata sur les marchés financiers il y a dix ans, la Grèce projette d'emprunter entre 2 et 2,5 milliards d'euros à un taux d'intérêt de 2% à échéance de 2035, selon un responsable grec. L'agence de la dette a indiqué qu'elle avait "mandaté" les banques Barclays, BNP Paribas, BofA (Bank of America Securities), Goldman Sachs International Bank, HSBC et JP Morgan pour cet emprunt.

Une économie en meilleure santé

La Grèce entend capitaliser sur les faibles taux d'intérêt sur les marchés financiers et sur la récente annonce de l'agence de notation Fitch qui a relevé d'un cran la note de sa dette, estimant que la soutenabilité de cette dernière continuait de s'améliorer. L'économie grecque a remonté la pente ces dernières années et le pays est revenu sur les marchés en janvier 2019 avec une obligation à cinq ans, avant de réussir début mars un deuxième emprunt à dix ans, levant 2,5 milliards.