Cet article date de plus de huit ans.

La France pourrait avoir un an de plus pour ramener le déficit à 3% du PIB

Selon le quotidien espagnol "El Pais", elle bénéficierait d'un délai jusqu'en 2014 accordé par la Commission européenne, tout comme l'Espagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le gouvernement prévoit un déficit de 0,7% du PIB en 2017. (JOEL SAGET / AFP)

Alors que le Fonds monétaire international juge cet objectif intenable pour la France, la Commission européenne pourrait donner à l'Hexagone davantage de temps pour ramener son déficit public sous le seuil des 3% de produit intérieur brut. C'est ce que rapporte samedi 22 décembre le quotidien espagno El Pais.

Citant de hauts responsables au sein de l'exécutif européen et du gouvernement espagnol, le journal écrit que la France bénéficierait d'une année supplémentaire - 2014 au lieu de 2013. Le gouvernement reverrait-il ainsi sa copie ? Mi-octobre, le président français l'avait encore répété : "Pour ce qui concerne la France, j'ai fixé l'objectif de réduction du déficit à 3% pour 2013". François Hollande justifiait ainsi un budget 2013 placé sous le signe de l'austérité et prévoyait 30 milliards d'euros d'économies.

Un délai d'un ou deux deux ans pour l'Espagne aussi

Quant à l'Espagne aurait jusqu'à 2015 ou 2016 au lieu de 2014. Selon El Pais, la Commission a accepté pour l'Espagne un déficit à 7% du PIB en 2012 - au lieu de 6,3% - et à 6% en 2013 - au lieu de 4,5%.

La Banque centrale européenne ne souhaiterait accorder qu'une année supplémentaire à Madrid tandis que le Fonds monétaire international défendrait les deux années. Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy pourrait retarder une demande d'aide financière internationale si la Commission annonce de nouveaux objectifs budgétaires pour le pays lors d'un examen attendu le 15 février, précise El Pais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.