Cet article date de plus de neuf ans.

L'économie mondiale est en danger selon Christine Lagarde

La directrice du FMI estime que la situation économique globale est périlleuse et presse l'Europe de mettre en oeuvre les décisions prises lors du dernier sommet de Bruxelles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international à Lagos (Nigéria) le 20 décembre 2011 (STEPHEN JAFFE / IMF / AFP)

C'est dans l'édition du 25 décembre du Journal du Dimanche que Christine Lagarde fait part de ses inquiétudes. La directrice générale du FMI estime que l'économie mondiale est "dans une situation dangereuse" et les dirigeants européens doivent accélerer leurs prises de décisions.

Selon l'ancienne ministre française de l'Economie, les discussions entre Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et leurs homologues n'ont pas encore stoppé la crise. Les décisions annoncées lors du dernier sommet de Bruxelles n'ont pour l'heure rien changé : "Le sommet du 9 décembre n'était pas assez détaillé sur les aspects financiers et trop compliqué sur les principes fondamentaux. (...) Il y a eu des progrès considérables en Europe mais ils sont graduels et mal compris. Il faut accélérer la mise en oeuvre des mesures".

Pour elle, il faut désormais que les Européens "parlent d'une seule voix et annoncent un calendrier simple et détaillé".

Les pays émergents perdent leur rôle de moteur

La directrice générale du FMI exprime également ses craintes d'un point de vue global. Notamment parce que les Etats-Unis, principal acteur de l'économie mondiale, sont touchés et que les pays émergents peinent à retrouver leur rôle de moteur à l'image de la Chine, du Brésil et de la Russie où "les prévisions de croissance sont revues à la baisse".

Pour 2012, le chiffre d'une croissance mondiale à 4 % devrait être revu à la baisse lors des prévisions publiées en janvier 2012 par le FMI, a enfin annoncé la directrice du Fonds.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.