Ceta : devant certains produits, des députés canadiens mettent en garde les Français

Malgré des exportations en augmentation, le Ceta ne fait pas l'unanimité des deux côtés de l'Atlantique. Des députés canadiens ont signé une tribune dans laquelle ils appellent la France à ne pas ratifier ce traité de libre-échange.

Franceinfo

Outre-Atlantique, il ne fait pas l'unanimité. Dans une tribune, sept députés Canadiens appellent la France à ne pas ratifier le Ceta (accord de libre-échange entre la France et le Canada), car il représente selon eux, un danger pour l'agriculture, la santé et l'environnement. "On a des produits au Canada qui contiennent des OGM, du saumon notamment. Je ne sais pas comment cela va être perçu en France quand ça va arriver sur les marchés", confesse Alexandre Boulerice, un des signataires. Aujourd'hui, les députés canadiens craignent une baisse des revenus des agriculteurs et des normes sanitaires moins exigeantes des deux côtés de l'Atlantique.

+6,6% d'exportations

Le Ceta est entré provisoirement en vigueur en France il y a deux ans. C’est sa ratification par l'Assemblée nationale qui lui donnera un caractère définitif. Mais les affaires de certains agriculteurs ont prospéré depuis ce traité, car il autorise davantage d'exportations depuis l'UE vers le Canada : elles ont augmenté de 6,6% entre 2017 et 2018. 

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Manifestation contre le traité CETA en février 2017 lors du vote au parlement européen à Strasbourg. 
Manifestation contre le traité CETA en février 2017 lors du vote au parlement européen à Strasbourg.  (PATRICK HERTZOG / AFP)