Cet article date de plus de trois ans.

Savennières : les habitants sauvent l'épicerie du village

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Savennières : les habitants sauvent l'épicerie du village
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Coup de projecteur sur le commerce participatif : quand les clients deviennent actifs et s'impliquent. Dans le Maine-et-Loire, des habitants se sont organisés en coopérative pour sauver l'épicerie du village de Savennières (Maine-et-Loire).

Le dernier restaurant vient de fermer ses portes, mais à 100 mètres de là, l'épicerie, elle, ne désemplit pas. Savennières (Maine-et-Loire), commune de 1 300 habitants, fait face à la disparition de ses commerces. Ce magasin rescapé est plébiscité par les villageois. "À part à l'école, on rencontre plus les autres parents, on ne voit plus personne. Moi je suis dans la campagne, donc si je viens pas ici, je ne vois plus personne", témoigne une habitante.

300 habitants ont pris des parts de 50 euros

L'établissement avait fermé ses portes il y a dix ans. Placé en liquidation judiciaire, il est repris en main l'année suivante par les habitants sous forme d'une coopérative. Ils sont 300 à avoir pris des parts d'une valeur de 50 euros, comme cette cliente. "Je veux être partie prenante de ce choix de consommer, de venir ici pour acheter ce que je trouve bon, alors que j'habite un village à côté. Ça me semblait évident de contribuer un peu", explique Ghyslaine Vigière d'Anval, sociétaire de "Saveurs". Une contribution financière, mais pas seulement : l'épicerie s'appuie aussi sur une vingtaine de bénévoles. Dans les rayons, aux côtés de produits de grandes marques, l'épicerie mise sur le bio et le local. Aujourd'hui, le magasin parvient à dégager 200 000 euros de bénéfices chaque année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Commerce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.