Reims : un commerçant affiche le visage d'un homme soupçonné de l'avoir volé

Un commerçant gérant d'un magasin de vêtements à Reims (Marne) a décidé d'afficher sur les réseaux sociaux des photos d'un homme qu'il accuse d'avoir volé cinq polos. Une pratique interdite.

FRANCE 2

C'est une démarche de commerçant qui fait polémique. Un gérant de magasin de vêtements de Reims (Marne) a décidé de diffuser la photo de l'homme qu'il soupçonne d'être son dernier cambrioleur. Une pratique interdite, mais que le commerçant assume, excédé par les vols à répétition. "La personne s'est dirigée vers les polos, a regardé les polos, a pris une pile de cinq polos et est partie en courant tout de suite avec", raconte Gérard Robinet. C'était en plein après-midi, devant les caméras de vidéosurveillance.

Un "coup de sang" assumé

Depuis, il a diffusé des captures d'écran du suspect sur les réseaux sociaux avec ce message : "Je recherche vendeuses, vendeurs avec expérience, si possible courant très vite (moins de 1 à secondes sur 100 mètres) pour pouvoir courir derrière les voleurs". Il assume donc ce "coup de sang", non pas pour les 550 euros de préjudice, mais pour la succession d'incidents de la sorte. Mais il encourt trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

Un commerçant gérant d\'un magasin de vêtements à Reims (Marne) a décidé d\'afficher sur les réseaux sociaux des photos d\'un homme qu\'il accuse d\'avoir volé cinq polos. Une pratique interdite.
Un commerçant gérant d'un magasin de vêtements à Reims (Marne) a décidé d'afficher sur les réseaux sociaux des photos d'un homme qu'il accuse d'avoir volé cinq polos. Une pratique interdite. (FRANCE 2)