G7 : l'Amazonie s'invite au sommet

Les incendies en Amazonie ont fini par mettre le feu aux relations diplomatiques entre la France et le Brésil. La France estime que le Brésil ne tient pas ses promesses.

FRANCE 3

La décision est tombée vendredi 23 août dans l'après-midi. Pendant qu'Emmanuel Macron rencontre des acteurs de la société civile, l'Élysée publie un communiqué. "Le président Bolsonaro a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques ni de s'engager en matière de biodiversité. Dans ces conditions, la France s'oppose à l'accord Mercosur en l'état."

L'Élysée s'oppose à l'accord UE/Mercosur

Tout a commencé jeudi 22 août. Face aux incendies qui ravagent l'Amazonie, Emmanuel Macron appelle sur Twitter à la mobilisation du G7, déclenchant la colère du président brésilien. "La suggestion du président français évoque une mentalité colonialiste dépassée au XXIe siècle", a tweeté Jair Bolsonaro. Quelques heures plus tard, l'Élysée riposte et suspend l'accord signé fin juin après 20 ans de tractation. Le texte prévoyait le libre échange entre les pays de l'Union européenne et le Mercosur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, lors du sommet du G20 à Osaka (Japon), le 28 juin 2019. 
Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, lors du sommet du G20 à Osaka (Japon), le 28 juin 2019.  (JACQUES WITT / POOL / AFP)