Hypermarchés : des magasins sans caissières

C'est une nouveauté à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) : le dimanche, il n'y a ni caissier ni vendeur. Le magasin affirme que c'est la clientèle qui incite à ce nouveau mode de consommation.

FRANCE 3

Cherchez bien, il n'y a aucune caissière ni vendeur le dimanche dans ce supermarché près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Tous les clients doivent scanner eux-mêmes les articles aux caisses automatiques, une nouveauté pas toujours bienvenue pour certains. "Il n'y a pas un vendeur, il faut payer par caisse automatique, personnellement j'ai horreur de ça, j'aime payer en liquide", s'offusque une cliente. Il reste une employée pour aiguiller les consommateurs et des agents de sécurité.

S'adapter aux nouveaux modes de consommation

La raison invoquée par ce groupe de la grande distribution est l'adaptation aux nouveaux modes de consommation. "Sur Clermont-Ferrand, on est un peu novateur, on est les premiers, mais on rentre dans ce que veut la clientèle", explique le directeur Frédéric Bonin. Les caissiers représentent le quart des dépenses en personnel des grandes enseignes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un client d\'un supermarché à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 5 septembre 2008. (Photo d\'illustration)
Un client d'un supermarché à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 5 septembre 2008. (Photo d'illustration) (MARCEL MOCHET / AFP)