Consommation : de moins en moins de boulangers en France

Il y a avait 50 000 boulangeries artisanales dans les années 1950 contre 30 000 aujourd'hui, nous apprend Laurène Gublin sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

Les Français aiment le pain, mais la réalité c'est qu'il y a de moins en moins de boulangeries dans le pays. "En 1950, il y avait 50 000 boulangeries artisanales. En 2016, il n'en reste que 30 000", expose Laurène Gublin sur le plateau de France 2. Elle ajoute : "Et c'est dans les villages qu'elles disparaissent le plus rapidement".

On consomme moins de pain qu'avant

Pour autant, où achète-t-on notre pain ? "62% du pain que nous achetons, nous l'achetons encore dans une boulangerie artisanale, mais la concurrence de la boulangerie industrielle est forte : 26% des achats se font en grande surface, 12% en paneteries", explique la journaliste. "Les paneteries, ce sont des terminaux de cuisson : le pain arrive surgelé, il est cuit sur place et souvent ces commerces n'ont pas le droit de s'appeler boulangerie", ajoute la journaliste. Est-ce qu'on reste quand même des gros mangeurs de pain ? "De moins en moins. Dans les années 1950, on mangeait en moyenne 325g de pain par jour et par personne. Aujourd'hui, c'est 130g", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Nîmes (Gard), le prix de la baguette oscille entre 80 et 90 centimes d\'euro. La boulangerie discount propose du pain à moitié prix, à 40 centimes d\'euro.
A Nîmes (Gard), le prix de la baguette oscille entre 80 et 90 centimes d'euro. La boulangerie discount propose du pain à moitié prix, à 40 centimes d'euro. (VINCENT KESSLER / REUTERS)