Cet article date de plus de trois ans.

Café : un lieu de convivialité à la française

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Bistrot : un lieu de convivialité à la française
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les Français ont toujours été très attachés à leurs bistrots. Retour sur l'histoire de ces endroits qui sont bien plus que de simples lieux de consommation.

L'Histoire des bistrots a commencé au Procope, le premier café français créé à Paris au XVIIe siècle. On l'appelle alors "café", car on y goutte le breuvage que seuls les Turcs savaient faire jusque-là. Fini les tavernes d'ivrognes et de débauche du Moyen-Age. La tradition du café où l'on refait le monde est né. A l'ombre de ces temples chics de la causerie, un autre type d'établissement va trouver sa place deux siècles plus tard : le café-charbons créés par les bougnats auvergnats.

36 000 bistrots en France

Dans l'entre-deux guerre, les cafés s'installent près des usines. Les ouvriers, les artisans et les fauchés y trouvent refuge, car le bougnat fait souvent crédit. Puis les cafés prennent un coup de jeune dans les années 1960. En 1983 apparaît la première campagne nationale contre l'alcool, responsable de 50% des accidents de la route. Comme une mauvaise gueule de bois pour les bistrotiers. Dans les années 1990, les cafés ferment les rideaux. En ville, c'est à cause de la rénovation urbaine. Dans les campagnes, c'est à cause de la désertification. L'interdiction de fumer dans les lieux publics n'a pas arrangé les choses en 2008. Il ne reste plus que 36 000 bistrots en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Commerce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.