Cet article date de plus de six ans.

Chômage de longue durée : des "solutions nouvelles" ?

Le ministre du travail François Rebsamen présente ce lundi soir son plan de lutte contre le chômage de longue durée. Un phénomène qui n'a cessé de progresser depuis le quinquennat de François Hollande, au point que le président l'érige au rang de cause nationale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le gouvernement doit présenter une vingtaine de mesures censées aider les chômeurs de longue durée à retrouver un emploi. © Maxppp)

Aujourd'hui, 2.2 millions de chômeurs sont inscrits depuis un an ou plus à Pôle emploi. Ils représentent ainsi plus de 43% des 5,2 millions de demandeurs d'emploi toutes catégories enregistrés en métropole. 

Certains alternent les petits boulots avec des périodes d'inactivité. D'autres en revanche ne travaillent plus du tout. Le gouvernement vise cette deuxième catégorie, en présentant un plan de lutte censé aider ces personnes à retrouver un emploi.

En tout, François Rebsamen devrait présenter 20 mesures, toutes élaborées avec les partenaires sociaux. Plus de la moitié d'entre elles seraient des "solutions nouvelles", selon l'entourage du ministre du travail. Les autres visent à intensifier les dispositifs déjà existants.

Un meilleur accompagnement des chômeurs 

Parmi ces derniers, un meilleur accompagnement des chômeurs en grande précarité. Des conseillers et travailleurs sociaux pourront aider les demandeurs d'emploi, à trouver des solutions en matière de logement et de transports. Des contraintes qui peuvent représenter des obstacles pour retrouver un emploi. 

Comme pour Laure, qui à 45 ans, n'arrive pas à retrouver un travail conciliable avec ses obligations personnelles.

"Le plus dur, c'est le manque de vie sociale" (Reportage sur le chômage de longue durée par Magali Fichter)
écouter
"Mon problème c'est les horaires. J'ai un fils qui est en institut et il ne peut pas rester longtemps tout seul. Il faut donc que je sois là ."

La formation valorisée

Dans son plan, le gouvernement mise également sur la formation, notamment avec la mise en place d'un nouveau compte personnel de formation (CPF). Cette initiative développée avec les partenaires sociaux a pour but d'"accroître le niveau de qualification de chacun" et de "sécuriser le parcours professionnel".

Par ailleurs, une politique incitative à l'égard des employeurs serait également mise en place pour favoriser l'emploi des plus précaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.