Cartes de fidélité : une bonne affaire ?

Souvent gratuites, parfois payantes, les cartes de fidélité sont-elles vraiment utiles ? France 2 mène l'enquête.

FRANCE 2

De la grande enseigne au petit commerçant, tous vous proposent des cartes de fidélité. Neuf Français sur 10 en possèdent au moins une. Le principe : la carte est offerte, vous la présentez en caisse, vous gagnez des points ou même de l'argent. Et les cartes de fidélité se sont adaptées à la crise. La recette de leur succès, donner au consommateur le sentiment qu'il ne gagne non plus des cadeaux, mais de l'argent.

Mais toutes les cartes ne se valent pas. Certaines cartes de fidélité offrent des coupons de réduction qui donnent plutôt l'impression d'être poussé à la consommation en échange d'économies parfois virtuelles.

Suivis à la trace

Petit ou gros gain pour le consommateur, mais pactole assuré pour les enseignes. En moyenne, un foyer a cinq cartes de fidélité et plus on est fidèle, plus on dépense. "Un client qui a la carte de fidélité [...] va dépenser en moyenne 50% de plus", remarque Olivier Dauvers, spécialiste du marketing. Et pour vous pousser à rester fidèle, certains proposent déjà la carte de crédit qui fait aussi carte de fidélité. Les cagnottes accumulées à coup de promotions peuvent être versées directement sur votre compte en banque. Pire encore, le téléphone qui fait carte de fidélité. À proximité du magasin, le client reçoit des promotions ciblées. Cette fidélité a une contrepartie, il faut accepter que nos achats soient suivis à la trace.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le centre commercial de la gare Saint-Lazare à Paris.
Le centre commercial de la gare Saint-Lazare à Paris. (BOB DEWEL /ONLY FRANCE/AFP)