Pouvoir d'achat : l'Insee et les associations de consommateurs en désaccord sur les chiffres

Le journaliste Anthony Jolly analyse la hausse du pouvoir d'achat des Français sur le plateau du 13 Heures de France 2.

FRANCE 2

Les hausses de prix les plus importantes se trouvent dans le secteur des dépenses du quotidien. Sans surprise, le carburant arrive en tête : 7,3% de hausse depuis 2014 selon l'UFC - Que Choisir. C'est presque deux points de plus que les chiffres de l'Insee. On trouve également l'alimentaire avec 6,3%. Ce sont des hausses bien visibles que l'on ressent régulièrement. Elles sont plus marquantes que les baisses sur les biens durables, comme l'électroménager où les produits high-tech, que l'on achète moins souvent, indique le journaliste de France 2, Anthony Jolly.

Deux méthodologies différentes

Ce qui pèse le plus sur les budgets des ménages sont les dépenses contraintes, auxquelles on ne peut couper, comme le loyer, les assurances, la cantine : elles représentent 32% du budget des classes moyennes et jusqu'à 60% de celui des ménages les plus modestes. Ces écarts s’expliquent parce que l'Insee mesure l'évolution des prix à qualité constante. Le problème c'est que dans le domaine des technologies par exemple, c'est difficile à mesurer. C’est une question de méthodologie, explique le journaliste Anthony Joly. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Au total, pour cette année 2017, on note une hausse moyenne de 3% qui ne couvre toujours pas les coûts de production agricole.
Au total, pour cette année 2017, on note une hausse moyenne de 3% qui ne couvre toujours pas les coûts de production agricole. (MYCHELE DANIAU / AFP)