Cet article date de plus de cinq ans.

Ministère des Finances : sans réponse à ses questions, le rapporteur général du budget effectuera cette semaine une visite surprise

Agacé de ne pas avoir de réponse à ses questions sur les politiques publiques, Joël Giraud, député radical de gauche, membre du groupe LREM et rapporteur général du budget a déclaré, dimanche sur franceinfo, vouloir se rendre lui-même au ministère des Finances dans le cadre d'une inspection surprise. 

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le rapporteur général du budget Joel Giraud à l'Assemblée nationale, le 17 octobre 2017. (PATRICK KOVARIK / AFP)

"Il s'agit tout simplement d'avoir des réponses aux questions sur la mise en oeuvre de ces politiques publiques", a déclaré à franceinfo le député Joël Giraud, radical de gauche et membre du groupe LREM. Agacé de ne pas avoir obtenu de réponses à des questions concernant l'application - ou non - des politiques publiques, le rapporteur général du budget, compte se rendre lui-même, cette semaine, au ministère des Finances dans le cadre d'une inspection surprise.

Des comptes à rendre au Parlement

"J'ai envoyé un questionnaire de 170 questions - c'est assez important j'en conviens - mais pour autant, ces questions qui devaient avoir une réponse avant le 30 juin, n'ont, à ce jour, pas eu de réponse", explique Joël Giraud avant d'ajouter : "Je m'en suis inquiété lors d'une audition du directeur de la législation fiscale à qui j'ai reproché de ne pas les envoyer au fur et à mesure. Il m'a promis ce questionnaire et comme je ne l'ai toujours pas, je pense que la semaine prochaine j'irai effectuer un contrôle sur pièce et sur place à Bercy."

Selon le député, les services concernés ont des comptes à rendre au Parlement : "C'est un pouvoir du rapporteur général des finances et du président de la Commission des finances que je compte exercer, pour que la direction de la législation fiscale soit simplement à même d'informer le Parlement de ce qu'elle fait ou de ce qu'elle ne fait pas", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.