Cet article date de plus de six ans.

Le trou de la Sécu diminue, mais moins qu'attendu

Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 5,5 milliards d'euros en 2017.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le déficit global de la sécu devrait se réduire "fortement" en 2018, a annoncé le 5 juin 2018 la Commission des comptes de la Sécurité sociale. (LOIC VENANCE / AFP)

La baisse est moins importante qu'attendu. Le déficit de la Sécurité sociale continue de se réduire et devrait atteindre 5,5 milliards d'euros en 2017, selon un rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) consulté mercredi 5 juillet par l'AFP. C'est 1,3 milliards de plus que les prévisions de la loi de finance élaborée sous le mandat de François Hollande.

Selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) qui rendra jeudi son rapport aux ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le déficit du régime général devrait ainsi atteindre 1,6 milliard d'euros, contre 400 millions d'euros attendus. Cette moindre réduction est principalement liée aux résultats de la branche maladie dont le trou atteindrait 4,1 milliards d'euros (contre 2,6 milliards inscrit dans le budget).

Un retour à l'équilibre prévu pour 2020 par le gouvernement

Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse (FSV), autre composante de la Sécu, qui verse les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse devrait lui aussi persister et atteindre 4 milliards d'euros. Bonne nouvelle en revanche du côté de la branche retraite qui serait pour la deuxième année consécutive en excédent, de 1,1 milliard d'euros, selon la Commission des comptes. Enfin, la branche famille afficherait un solde positif de 500 millions et celle des accidents du travail de 900 millions.

Lors de son discours de politique général, Edouard Philippe a annoncé un retour à l'équilibre à "l'horizon 2020" et s'est engagé à définir de nouvelles règles permettant de proscrire dans la durée le déficit des comptes sociaux. De nouveaux efforts seront demandés à l'Assurance maladie en 2018. En effet, le candidat Emmanuel Macron a promis 15 milliards d'euros d'économies de santé sur le quinquennat et prévu de limiter l'Ondam à 2,3% par an en moyenne.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.