Incidents bancaires : des frais abusifs ?

Les banques françaises facturent très cher les rejets de prélèvements.

France 2

Un prélèvement rejeté, pas assez d'argent sur le compte et les banques facturent automatiquement des frais d'incidents de paiement. Facturer des clients déjà en difficulté est une pratique dénoncée par les usagers. "J'ai déjà pris une pénalité de 12 euros pour cela. Je trouve que c'est excessif", déplore un client. En France, pour chaque prélèvement rejeté, les banques facturent jusqu'à 20 euros de frais.

Une opération qui ne coûte que quelques centimes aux banques

Une note bien plus salée qu'à l'étranger selon une étude. En Allemagne, il faut compter seulement trois euros de frais par prélèvement rejeté, contre 7,50 euros en Belgique ou 39 euros par mois en Espagne. Pour les associations de consommateurs, rien ne justifie une telle différence entre les pays. "Puisque les banques n'arrivent pas à se réguler, la solution viendra des pouvoirs publics qui devraient imposer aux banques une tarification raisonnable", explique Serge Maitre, président de l'association française des usagers de banques. En réalité, un rejet de virement ne coûte que quelques centimes aux banques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration montrant une carte vitale et des billets de banque.
Image d'illustration montrant une carte vitale et des billets de banque. (GARO / PHANIE / AFP)