Aides sociales : un rapport dresse un état des lieux

Un rapport dresse un état des lieux des aides sociales que doivent financer les départements. Le journaliste Jean-Paul Chapel nous en dit plus sur le plateau du 20 Heures de France 2.

France 2

Un état des lieux des aides sociales, voilà ce que dresse un récent rapport. Est-ce qu'on y consacre un pognon de dingue, pour citer le président ? Pour le journaliste Jean-Paul Chapel, "ce qui est sur, c'est que c'est beaucoup d'argent : 57 milliards d'euros par an, pour tout ce qui est consacré à la lutte contre la pauvreté : le RSA, le minimum vieillesse, la prime d'activité, mais aussi les allocations logement et les allocations familiales. C'est beaucoup d'argent, mais rapporté à la richesse nationale, cela ne représente que 3%".

Un tiers de la richesse nationale

Il y a d'autres dépenses sociales qui concernent tout le monde. "Dans les dépenses sociales, le principal budget, c'est celui de l'assurance vieillesse, les pensions de retraite, 325 milliards d'euros, poursuit le journaliste. C'est six fois plus que les aides sociales consacrées à la pauvreté. Il y a également les dépenses de l'Assurance maladie : 250 milliards d'euros. Au total, toutes ces dépenses de protection sociale atteignent 714 milliards d'euros, soit un tiers de la richesse nationale, 32% précisément. Et avec ce chiffre, la France est championne du monde."  

Le JT
Les autres sujets du JT
Environ 20% des jihadistes français partis combattre aux côtés du groupe terroriste Etat islamique touchaient de l\'argent public, de la CAF ou de Pôle emploi notamment.
Environ 20% des jihadistes français partis combattre aux côtés du groupe terroriste Etat islamique touchaient de l'argent public, de la CAF ou de Pôle emploi notamment. (MAXPPP)