New York, Paris, Londres : coup de froid sur les marchés boursiers

Les marchés boursiers européens ont ouvert en baisse ce mardi 6 février, dans le sillage de la bourse de New York.

FRANCE 2

C'est la plus forte baisse qu'a connu la bourse de Paris depuis 7 ans. Ce mardi 6 février, la place financière parisienne a ouvert en baisse de 3,4 % à 9 heures. "On voit que ces derniers jours le marché a baissé", explique Thomas Bavoil, analyste, les yeux rivés sur la courbe des actions. "La baisse s'est intensifiée aujourd'hui." À la mi-journée, la bourse de Paris se reprend à moins 1,7 %. Même phénomène en Europe : après une baisse de 3,5 % à l'ouverture, Francfort (Allemagne) est à moins 1,8 % et Londres (Royaume-Uni) à moins 1,7 %. Les marchés européens dévissent dans le sillage de Wall Street. Lundi soir, la bourse de New York (Etats-Unis) a décroché de façon spectaculaire : moins 4,6 % à la clôture, un sévère repli après des mois de hausse.

Un retour du risque

"Les investisseurs ont été nourris toute l'année dernière par des marchés très haussiers, par l'absence de risque sur ces marchés. Aujourd'hui, il faut qu'ils intègrent dans leur choix d'investissement un retour du risque, le fait qu'on peut perdre de l'argent sur les marchés", explique Christian Parisot, d'Abrel BGC. Désormais, tous les yeux sont tournés vers Wall Street : les marchés américains doivent rouvrir à 15 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un mouvement de panique a saisi Wall Street lundi 5 février 2018, où l\'indice Dow Jones a chuté de plus de 1 500 points en cours de séance.
Un mouvement de panique a saisi Wall Street lundi 5 février 2018, où l'indice Dow Jones a chuté de plus de 1 500 points en cours de séance. (BRENDAN MCDERMID / REUTERS)