Cet article date de plus de deux ans.

Yonne : l’usine Benteler de Migennes va fermer, plus de 400 salariés sur la sellette

Le site étaient déjà en tension depuis l'été 2021 et recherchait un repreneur. La fermeture n'aura pas lieu avant fin 2022.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Capture d'écran google maps. (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

La direction de l’usine Benteler, sous-traintant automobile, a annoncé jeudi 18 novembre la fermeture définitive de son site de Migennes, dans l’Yonne rapporte France Bleu Auxerre. Ce sont plus de 400 salariés, dont 311 en CDI, qui risquent donc de perdre leur emploi. La fermeture ne sera pas effective avant la fin de l'année 2022.

C’est lors d’un Comité Social et Économique (CSE), qui s’est déroulé jeudi 18 novembre, que les salariés ont appris la nouvelle. Le site était déjà en tension depuis le mois de juin dernier, au moment où la direction de la société allemande avait annoncé vouloir se séparer de cette usine. Dès l’été, le groupe cherchait un repreneur. Une proposition avait alors été sur la table, mais n’avait pas été retenue par Benteler, estimant qu’en l’état, cette proposition "n’aurait pas permis d’assurer la pérennité du site".

Un site qui "n'est plus compétitif"

Installée depuis 30 ans à Migennes, l'usine qui fabrique des pièces de moteurs et de châssis était en difficulté financière depuis plusieurs années, perdant 10 millions d'euros par an. Le site "n'est plus compétitif", selon le porte-parole de l'usine. La société a subi la crise des semi-conducteurs et la baisse des ventes qui s'est accélérée avec la crise sanitaire.

À la sortie de la réunion jeudi 18 novembre, les syndicats et les salariés ont décidé de bloquer l’accès au site pour faire entendre leur mécontentement. Un nouveau CSE doit se tenir dans les prochains jours entre la direction et les syndicats pour se mettre d'accord sur le calendrier de la fermeture et négocier le futur Plan de Sauvegarde de l'Emploi. La direction assure, de son côté, vouloir "mettre en place des mesures pour accompagner, dans un reclassement à l'externe, les salariés".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.