Volkswagen : le gouvernement allemand hausse le ton

En direct, Amaury Guibert fait le point ce mercredi 4 novembre sur la situation en Allemagne.

FRANCE 2

Le groupe Volkswagen a non seulement triché sur l'émission de particules fines, mais aussi sur celles de CO2. Ce mercredi 4 novembre, le gouvernement allemand hausse le ton. "Il y a clairement de l'irritation au gouvernement allemand et les mots employés aujourd'hui sont là pour en témoigner. 'C'est tout simplement inacceptable', voilà ce qu'à déclaré le ministre allemand des Transports qui a aussi menacé de présenter la note à Volkswagen, c'est-à-dire de lui faire payer le manque à gagner fiscal que cette triche au CO2 aurait pu engendrer pour l'État allemand", rapporte Amaury Guibert en direct de Copenhague (Danemark).

Protéger l'ensemble de l'industrie allemande

"Jusqu'ici, le gouvernement allemand avait plutôt fait preuve de prudence", poursuit le journaliste de France 2. Le gouvernement avait en effet tenté de calmer les choses pour une raison : Volkswagen est un groupe clé dans un secteur essentiel pour l'économie allemande. "Mais voilà, le grand déballage continue et il s'agit maintenant pour Berlin de circonscrire l'incendie, de protéger autant que possible la réputation de l'ensemble de l'industrie allemande quitte à ce que cela mette encore plus en péril l'un de ses fleurons", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un logo Volkswagen visible chez un concessionnaire de Woobridge (Etats-Unis), le 29 septembre 2015.
Un logo Volkswagen visible chez un concessionnaire de Woobridge (Etats-Unis), le 29 septembre 2015. (PAUL J. RICHARDS / AFP)