Envoyé spécial, France 2

VIDEO. SMS quotidiens, objectifs à tenir, médailles virtuelles… une société privée en charge des nouveaux PV a-t-elle mis la pression à ses agents ?

Erreurs, excès de zèle… les couacs se multiplient autour du nouveau système de contrôle du stationnement payant. Parmi les salariés des entreprises privées qui le gèrent, certains dénoncent une pression au chiffre. Plusieurs d'entre eux témoignent dans cet extrait d'"Envoyé spécial".

Voir la vidéo

Trop de contrôles de stationnement ? Les automobilistes sont déjà excédés, et les couacs se multiplient autour du nouveau système en vigueur dans les grandes villes. Streeteo est l'une des sociétés privées qui gère le stationnement dans la capitale. "Envoyé spécial" a rencontré certains salariés qui dénoncent une course au chiffre.

Ces deux anciens agents qui témoignent anonymement affirment que Streeteo leur imposait 600 contrôles par jour. "Six cents contrôles, ça fait 600 voitures, il fallait les faire...", explique l'homme, qui dit n'avoir "jamais rempli les objectifs". "C'était un peu la course contre la montre", ajoute sa collègue. Elle raconte des coups de téléphone du chef d'équipe : "C'est bientôt la fin, dans une heure il faut que tu aies fait tant", et des SMS pointant le nombre de contrôles déjà effectués. "C'était de la pression", dit-elle.

Messages pressants jusqu'à 22 heures

D'autres agents Streeteo ont confié aux journalistes des messages pressants et quotidiens de leur chef d'équipe : "Bonsoir, 542 scans [ou contrôles] et 101 FPS [ou forfaits de post-stationnement, qui remplacent les PV]. Bien, et cela serait encore mieux si tu pouvais faire 700 scans par jour et autant de FPS." "Bonjour, 469 scans dont 77 FPS, tu es en retard sur les objectifs de 700 scans." Un autre message (envoyé à 22h12) : "Bonsoir, 414 scans dont 65 FPS. Insuffisant." Interrogée par mail, l'entreprise parle d'initiatives isolées, prises en dehors des procédures réglementaires.

Selon nos deux témoins, cette course au chiffre pouvait pousser certains agents à la faute : "Ils voulaient tellement aller vite qu'ils ne prenaient même pas le soin de regarder s'il y avait une carte d'handicapé ou de résident sur le pare-brise. Ils ne faisaient même pas le tour du véhicule."

Médaille d'or pour l'agente qui a dressé le plus de PV

Encore plus douteuse, cette sorte de compétition sportive que semble décrire un message signé du directeur général adjoint de Streeteo. Titré "Podium des trois agents les plus performants", il décerne médailles d'or, d'argent et de bronze. Médaillée d'or : l'agente qui aurait distribué le plus grand nombre de FPS. Selon les témoins, cette pratique aurait cessé depuis quelques mois.

Extrait de "Mal garé ? Mal barré !", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 11 octobre 2018.

ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. SMS quotidiens, objectifs à tenir, médailles virtuelles… une société privée en charge des nouveaux PV a-t-elle mis la pression à ses agents ?
ENVOYÉ SPÉCIAL  / FRANCE 2. SMS quotidiens, objectifs à tenir, médailles virtuelles… une société privée en charge des nouveaux PV a-t-elle mis la pression à ses agents ? (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)