VIDEO. PSA Aulnay : que deviennent les 200 salariés non reclassés ?

Sur les 3 000 employés de l'usine Peugeot d'Aulnay-sous-Bois qui fermera fin 2014, 1 000 ont été reclassés en interne et 1 200 en externe.

LUC LACROIX, ALEXIS DELCOURT - FRANCE 3

Quelque 200 salariés du site PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui doit fermer d'ici la fin de l’année, restent sans projet de reclassement alors que la période dite "contrainte" du plan social prend fin, mardi 1er avril. Pendant cette période, la direction doit proposer des reclassements en interne et en externe, avant l’envoi des premières lettres de licenciement.

Dans le détail, 156 personnes n’ont "accepté aucune offre de mobilité interne", selon un porte-parole de PSA, et 48 n’ont toujours pas concrétisé leur projet. Il s’agit de personnes "qui ont souhaité construire, par anticipation, un avant-projet professionnel externe", a ajouté ce porte-parole.

1 000 salariés reclassés en interne

Parmi les 3 000 salariés, près de 2 800 ont d’ores et déjà été reclassés, dont environ 1 000 en mobilité interne (600 à Poissy), 1 200 en mobilité externe, et 600 en congés seniors, départs en retraite ou autres congés.

Des salariés de PSA Aulnay posent devant la dernière Citroën sortie de l\'usine, le 25 octobre 2013.
Des salariés de PSA Aulnay posent devant la dernière Citroën sortie de l'usine, le 25 octobre 2013. (FRANCOIS BECKER / AFP)