Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les distributeurs de carburants augmenteraient leur marge

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le prix des carburants et du fioul ne baisse pas aussi vite que le prix du baril de pétrole.

Alors que le prix du pétrole a fortement baissé, l'association de consommateurs CLCV dénonce une hausse des marges des distributeurs sur l'essence sans plomb et le fioul domestique.
Et pour cause : le recul des prix des carburants est inférieur à celui observé sur le cours du pétrole. Le baril de Brent valait 112 dollars à la mi-juin contre 60 dollars aujourd'hui, soit une baisse de 50 %. Dans le même temps, le gazole est passé de 1,35 euro à 1,11 euro, soit une baisse de 17 %.
 
Le prix du carburant ne dépend pas juste du prix du pétrole
 
"Il y a une réelle baisse depuis le mois de juin donc c'est très agréable de le voir même si on voit que ça n'a rien à voir avec la baisse du prix du baril", admet aussi une automobiliste, au micro de France 2.
Mais pour un spécialiste, c'est tout à fait normal, les prix du carburant ne dépendant pas uniquement du prix du pétrole. "Dans le prix des carburants à la pompe, il n'y a environ qu'un tiers du prix du brut. Le reste, ce sont des taxes, la TVA et les frais de transformation", souligne Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières.
Mais l'association CLCV persiste. Selon elle, les Français paieraient 3 centimes de trop par litre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.