Stationnement : les deux roues à la caisse

Deux communes du Val-de-Marne, Charenton-le-Pont et Vincennes, ont décidé de faire payer le stationnement des deux roues à partir de cette semaine.

FRANCE 3

Des places de stationnement pour les voitures, mais aussi pour les deux roues, c’est une première en France. Deux villes sont concernées cette semaine : Vincennes et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). Une mesure qui ne fait pas l’unanimité chez les habitants. Pour stationner, il faudra compter 80 centimes à 1,33 euro les deux heures à Charenton-le-Pont, et 75 euros l’année pour les résidents. Une mesure justifiée par la mairie : "Ces deux roues occupent l’espace public au même titre qu’une voiture et force est de constater qu’ils l’occupent de plus en plus", explique Hervé Gicquel, maire de Charenton-le-Pont.

Des amendes à Nantes

La mesure provoque la colère des motards qui ont manifesté en février dans les rues de Vincennes. "Il y a un mode de transport qui apporte des plus-values en termes de fluidité, il faut le reconnaître. Il n’y a pas de raison de faire payer", affirme Jean-Marc Belotti, le leader Fédération française des Motards en colère. À Nantes, la mairie a trouvé une autre solution pour mieux réglementer le stationnement des deux roues : une amende systématique de 35 euros pour chaque scooter ou moto mal garé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des deux roues à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), le 24 janvier 2018.
Des deux roues à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), le 24 janvier 2018. (MAXPPP)