Cet article date de plus de sept ans.

Renault pourrait prendre le virage de la voiture hybride

Après avoir misé sur le 100% électrique, la marque au losange plancherait sur le lancement deux types de moteurs hybrides d'ici à 2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La marque au losange évoque pour la première fois la possibilité de construire des modèles hybrides. (PATRIK STOLLARZ / AFP)

Jusqu'à présent Renault misait sur les voitures 100% électriques pour baisser les émissions de CO2 de ses véhicules, et se refusait à se lancer dans l'hybride (thermique et électrique). Changement de ton : pour la première fois, la marque au losange étudie l'introduction progressive de l'hybride dans ses gammes d'ici 2020, rapportent Les Echos mercredi 2 octobre.

Concrètement, Renault travaillerait sur deux technologies différentes. La première consisterait à ajouter un petit moteur électrique pour accompagner le moteur thermique, ce qui permettrait de réduire la consommation globale de 10% à 20%. Autre technologie étudiée, selon le quotidien : l'intégration d'un moteur électrique plus puissant, qui permettrait à la voiture d'être autonome tout en évitant le risque de panne grâce à la présence du moteur thermique.

Pour Renault, il s'agit de combler son retard en la matière. Toyota a par exemple déjà vendu plus de 5 millions de voitures hybrides dans le monde, rappellent Les Echos. Or, de l'aveu même de la direction, les ventes de Renault 100% électriques sont décevantes, encore très loin de l'objectif d'en écouler 1,5 million d'ici à 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Automobile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.