Cet article date de plus de deux ans.

Autolib' en Ile-de-France, c'est (officiellement) fini

Cette décision doit entraîner l'arrêt du service de véhicules en libre-service à Paris et en banlieue dans les prochains jours. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une station Autolib' à Paris le 19 juin 2018.  (MAXPPP)

Sans surprise, le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole (SAVM), qui réunit les 103 communes partenaires, dont la capitale, a voté jeudi 21 juin la résiliation du contrat avec le groupe Bolloré. Le syndicat refuse de verser les 233,7 millions d'euros demandés par le groupe pour éponger son lourd déficit.

Le service Autolib' ne sera "ni repris en régie par le syndicat, ni confié par convention de délégation de service public à un autre délégataire", précise la délibération du SAVM.

"On va continuer à se battre"

Le groupe Bolloré va contester cette décision, a annoncé un responsable du groupe à l'issue du conseil syndical. "On va continuer à se battre, n'écoutez surtout pas les balivernes du syndicat, sachez que nous irons au tribunal administratif et que nous obtiendrons beaucoup d'argent, je pense que c'est comme ça que ça va se terminer", a déclaré à la presse Gilles Alix, président d'Autolib' SAS.

Dans un communiqué, la mairie de Paris précise que les "3 244 places de stationnement qui sont actuellement dévolues à Autolib’ seront dédiées à terme aux Parisiens et aux Franciliens propriétaires d’un véhicule électrique ou utilisant un véhicule électrique en autopartage, à titre personnel ou professionnel". La ville ajoute que "ce stationnement sera gratuit, dans la limite de six heures consécutives". La mesure doit entrer en vigueur à l’arrêt du service Autolib’.

Lancé en 2011, le service Autolib', qui compte près de 150 000 abonnés actifs, a vu sa trajectoire financière dérailler au fil de problèmes dans la gestion du parc de voitures et d'un nombre de locations insuffisant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.