Pénurie d'essence : le Royaume-Uni face aux conséquences du Brexit

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le Royaume-Uni face aux conséquences du Brexit
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Boisseau, C.Madini - France 2
France Télévisions

Depuis le Brexit et la sortie de l’Union Européenne du Royaume-Uni, l’État insulaire fait face à des pénuries.  

Après de la fermeture de dizaines de stations-services, les files d’attentes sont nombreuses au Royaume-Uni pour ne pas être à court d’essence. Avant le carburant, d’autres produits sont venus à manquer. Certains restaurants étaient notamment en manque de poulet ou les milk-shakes. La raison : le nombre limité de chauffeurs routiers pour assurer les livraisons. Depuis le Brexit, 15 à 20 000 routiers européens auraient quitté le sol britannique, selon les syndicats.   

Des visas pour les chauffeurs  

Face à cette crise, le premier Ministre britannique Boris Johnson a finalement cédé. 5 000 visas vont être accordé à des chauffeurs routiers. Une nouvelle qui a été annoncée par le ministre des Transports. Des visas qui seront valides jusqu’à Noël, le gouvernement souhaitant s’appuyer sur de la main d’œuvre à long terme. Ce dernier a d’ailleurs promis des investissements pour former 4 000 chauffeurs par an. Toutefois, les professionnels du transport estiment qu’il faudra encore d’autre mesures pour régler la crise à court terme.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.