Hausse des prix des carburants : à la rencontre des Français dans les stations de Côte-d'Or

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par
P-L.Monnier, E.Sizarols, PH.Goldmann - France 2
France Télévisions

Les cours du pétrole ont baissé la semaine dernière, mais ceux des prix à la pompe continuent de grimper. Reportage en Côte-d'Or, dans différentes stations du département. 

Au volant normalement, il faut regarder droit devant soi. Seulement pour trouver la meilleure station et dénicher les meilleurs prix, il faut désormais scruter tous les panneaux. La station la moins chère de Dijon (Côte-d'Or) vend lundi 22 novembre le Sans plomb à 1,55 euro, et 1,51 euro le diesel. Un couple de retraités n'a pas hésité. "Ça nous a fait tilt, on s'est arrêté. Déjà on n'en avait plus, et on s'est dit [que ce n'était] pas pas cher, mais moins cher", confie la femme. Une étudiante a quant à elle repéré les prix sur une application. Pas de quoi soulager son budget serré : entre sa formation et son travail, elle parcourt environ 100 km par jour. 

Des tarifs toujours trop élevés 

Même réduits, pour beaucoup de Dijonnais les prix semblent trop élevés. Par endroits dans le département, il faut payer le prix fort. À une heure de Dijon, les stations sont plus rares, et les tarifs plus élevés. La station la plus chère de Côte-d'Or, hors autoroute, vend son diesel à 1,74 euro, et 1,80 euro le Sans plomb, soit 23 à 25 centimes plus cher qu'à Dijon. La responsable dit ne pas avoir le choix. "J'augmente les prix parce que le pétrolier m'a augmentée", explique Marie Fourrier. Dans cette station, les prix ont dépassé les records de 2012. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.