Carburant : des tarifs historiquement haut atteints

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
carburant
Article rédigé par
A. Girault-Carlier, M. Justet, M-P. Degorce, A. Lo Cascio, F. Blévis, B. François, B. Bervas - France 2
France Télévisions

C'est au tour des prix du carburant de connaître une forte hausse, qui suit celles du gaz et de l'électricité. Le gazole a notamment atteint son record historique, à 1,54 euros le litre. Une hausse qui continue depuis des semaines et qui pourrait se stabiliser.

Les tarifs s'affolent dans les stations-services, où le coût de l'essence peut parfois atteindre la somme de 2 euros par litre. Les automobilistes sont impressionnés et surtout décontenancés face à la montée du prix du carburant qui continue depuis plusieurs semaines. "Je le regrette pour mon portefeuille, mais je pense que personne n'y peut rien", témoigne un automobiliste. Le gazole, carburant utilisé par les trois quarts des Français, a atteint un montant historique au début du mois d'octobre : 1,54 euros le litre. Constat similaire pour le sans plomb 98, qui atteint le prix de 1,71 euros par litre.

Une hausse due à la forte demande de carburant

Ces tarifs, qui atteignent des sommes connues lors de la crise des gilets jaunes, sont dus au fait que la demande de carburant est supérieure à la production et l'exportation par les pays pétroliers. Le prix du baril est désormais de 72,44 euros. "Si la demande reste aussi solide qu'elle ne l'est actuellement au niveau mondial, et si jamais les producteurs de brut continuent de limiter a production comme ils le font actuellement, les prix pourraient très bien se stabiliser", explique Olivier Gantois, président de l'Union française des industries pétrolières. Un des moyens envisagés pour baisser le prix du carburant à la pompe serait de baisser les taxes, représentant près de 58% du prix d'un litre de gazole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.