Moteurs diesels truqués : PSA dans le viseur de la justice

Une enquête de la répression des fraudes a été transmise à la justice concernant des irrégularités présumées au sujet du taux de pollution des moteurs diesels du groupe PSA.

France 3

Après Volkswagen, Renault et Fiat, PSA est le quatrième constructeur automobile à se voir entraîné dans le "dieselgate". La répression des fraudes a mené une enquête au sujet du taux de pollution des moteurs diesels fabriqués par le groupe et a transmis ses conclusions à la justice. Les émissions de gaz polluants de ces moteurs seraient supérieures à la limite légale selon certains tests de cette enquête.

PSA "surpris et choqué"

"Nous avons été extrêmement surpris et même choqués. Nous avons inventé le filtre à particules dans les années 2000, avant de généraliser les meilleures technologies pour dépolluer nos voitures", déclare Gilles Le Borgne, directeur de la Qualité et de l'Ingénierie chez PSA. L'affaire est désormais entre les mains du procureur de Versailles (Yvelines) et entame encore un peu plus la confiance des automobilistes qui roulent au diesel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Site PSA Peugeot Citroën de Rennes, à Chartres-en-Bretagne, le 28 août 2012. (Photo d\'illustration)
Site PSA Peugeot Citroën de Rennes, à Chartres-en-Bretagne, le 28 août 2012. (Photo d'illustration) (THOMAS BREGARDIS / AFP)