Économie : les emplois du diesel

Jean-Paul Chapel analyse les emplois qui existent en France aujourd'hui grâce à la filière du diesel et qui pourraient être menacés par son déclin.

FRANCE 2

La filière du diesel représente beaucoup d'emplois en France. "On compte 12 000 emplois directement liés à l'activité du diesel. Environ un tiers de ces effectifs se trouvent dans les constructeurs automobiles comme PSA ou Renault. Ces grands groupes n'auront aucun mal à reconvertir les personnels dans la fabrication de véhicules essence ou électriques", explique Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2.

300 emplois menacés à Bosch

En revanche, c'est beaucoup plus compliqué pour les entreprises sous-traitantes. "C'est le cas de Bosch, où 300 emplois sont menacés par la fin du diesel, ou de l'Américain Delphi, qui a supprimé récemment 330 emplois à La Rochelle (Charente-Maritime) et qui s'interroge sur son usine de Blois (Loir-et-Cher). Autre fournisseur de pièces de moteurs, Federal Mogul a fermé un site de 240 salariés dans le Poitou", conclut le journaliste. Ce sont surtout des groupes étrangers qui hésitent à investir dans un autre secteur pour reconvertir leur personnel spécialisé dans le diesel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne fait le plein de gasoil dans une station-service de Brest, dans le Finistère, le 29 mai 2017.
Une personne fait le plein de gasoil dans une station-service de Brest, dans le Finistère, le 29 mai 2017. (FRED TANNEAU / AFP)