Carburants : la hausse se poursuit

Chaque déplacement en voiture coûte de plus en plus cher. Le prix des carburants poursuit sa hausse, à cause des tensions dans de nombreux pays producteurs de pétrole. 

FRANCE 3

Le litre d'essence coûte presque deux euros. Certains automobilistes parisiens se plaignent de la hausse des prix du carburant. "Les prix ont encore augmenté par rapport à la semaine dernière", déplore un conducteur. En moyenne, le sans plomb 95 coûte 1,58€ le litre ce mois-ci, soit un centime plus cher qu'avant la crise des "gilets jaunes". Les prix grimpent malgré le gel de la taxe carbone. 

Plusieurs pays exportateurs de pétrole sont en difficulté

La hausse des prix du carburant s'explique en partie par les tensions qui règnent dans deux pays producteurs de pétrole, le Vénézuela et la Libye. Les fortes tensions entre l'Iran et les États-Unis ne favorisent pas non plus une baisse des prix. Le baril de brent atteint désormais 73 dollars. "En cas de véritable conflit, le prix du baril peut dépasser la barre des 100 dollars. La barre des 2€ le litre serait alors atteinte", analyse Philippe Chalmin, professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine. La hausse des prix du baril est accentuée par la faiblesse de l'euro face au dollar depuis janvier 2018. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompes à essence à Paris, le 22 septembre 2014.
Des pompes à essence à Paris, le 22 septembre 2014. (GREG LOOPING / HANS LUCAS / AFP)