Biocarburants : des carburants respectueux de l'environnement ?

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Luc Bazizin nous en dit plus sur la nature exacte des biocarburants, pour lesquels Total a eu l'autorisation d'importer des centaines de milliers de tonnes d'huile de palme.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Qu'est-ce qu'est le biocarburant et où en trouve-t-on ? "On en trouve à la pompe pour les véhicules diesel : il s'agit du biodiesel fabriqué à partir de plantes contenant de l'huile, comme le colza, le tournesol et la très décriée huile de palme. C'est incorporé dans le mélange à hauteur de 7% environ", explique en plateau le journaliste Luc Bazizin. "On en trouve aussi pour les voitures à essence : cette fois, c'est de l'alcool fabriqué à base de betterave, de blé ou de maïs. Vous en avez 5% dans le sans-plomb, qu'il soit 95 ou 98, 10% dans celui qu'on appelle E10 et jusqu'à 85% pour l'E85. Mais là, attention : il faut une voiture spécialement équipée", ajoute-t-il.

Pas si écologique que ça

Ces carburants sont dits "bio", mais sont-ils vraiment écologiques ? "À la sortie du pot d'échappement, on peut dire qu'il y moins de rejets de CO2. C'est un carburant moins performant, on en consomme donc moins, mais finalement, à l'arrivée, le bilan est le même. Et quand on regarde le cycle de production, de la culture de la plante, son transport, jusqu'à son utilisation dans nos réservoirs, là, le bilan est négatif. La culture de l'huile de palme en tête, car souvent, ça signifie une grosse déforestation. Évidemment, le bilan écologique est très mauvais et ce n'est pas beaucoup mieux dans nos champs, quand il s'agit par exemple de pesticides ou d'engrais", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une prise de courant branchée sur un véhicule électrique.
Une prise de courant branchée sur un véhicule électrique. (MAXPPP)