PSA : Fillon dénonce l'interprétation de ses propos

L'ancien Premier ministre a déclaré que Nicolas Sarkozy avait "demandé qu'on repousse le plan social", sur France 2, dans son débat face à Jean-François Copé. 

François Fillon, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 11 octobre 2012.
François Fillon, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 11 octobre 2012. (BORIS HORVAT / AFP)

PSA – François Fillon a dénoncé vendredi 26 octobre "les interprétations erronées" de ses propos prononcés la veille sur PSA Peugeot Citroën, dans un communiqué publié sur son site. Nicolas Sarkozy avait "demandé qu'on repousse le plan social" de PSA, selon ses déclarations sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes", sur France 2.

Francetv info

François Fillon a précisé sa pensée, vendredi. Selon lui, Nicolas Sarkozy n'a "pas demandé qu'on repousse l'annonce du plan social, mais que tout soit tenté pour l'éviter". Il ajoute que l'ancien président "a mis toute son énergie à sauvegarder le maximum d’emplois en France, notamment dans l’industrie automobile".

L'ancien Premier ministre avait d'abord déclaré que Nicolas Sarkozy n'avait pas "demandé qu'on repousse l'annonce" mais "demandé qu'on repousse le plan social, ça ne revient pas du tout au même". Certains ont conclu que cette manœuvre avait pour but de repousser l'échéance après l'élection présidentielle, pour ne pas perturber sa campagne.